Introduction

Rallygraf “Sugar Brown”
© The Watchoniste

Il y a peu, j’ai fait la rencontre d’Alex E (@Watchoniste sur Instagram), un artiste qui prend plaisir à dessiner vos modèles de montres préférés. Mais le concept ne s’arrête pas là, puisque c’est seulement après vous avoir demandé ce que la montre évoque pour vous, ce qu’elle représente, ou encore pourquoi vous l’aimez, qu’Alex puisera son inspiration créative.

Lorsque l’on se passionne pour quelque chose, inévitablement on se retrouve tôt ou tard à rencontrer des personnes qui partagent la même passion.

Pour Alex et moi même la rencontre fût plutôt rapide, puisque c’est seulement un mois après la création de son concept et de sa page instagram que nous avons commencé à échanger ensemble.

Alex m’explique alors son concept, sa méthode de travail et je lui demande rapidement une création autour d’un chronographe qui m’est cher, une Yema Rallygraf “Sugar Brown”. Je lui parle évidemment de ma passion pour le vintage et les courses automobiles. La recette est donnée, il ne manque plus que la préparation qui arrivera quelques jours plus tard accompagnée d’une légende succulente : “Ça sent l’essence “ !

Qui est The Watchoniste ?

Alex E, est un ancien étudiant en art qui s’est ensuite orienté vers des études de langues au détriment de sa première vocation pour des études plus cartésiennes.

Alex est originaire de Lyon, mais s’est ensuite délocalisé pour aller vivre sur la terre des volcans, non loin du circuit de Charade près de Clermont-Ferrand (Dad & Will est déjà passé par là).

Sa méthode

Alex fait partie de la génération Y et son travail s’effectue intégralement sur tablette à l’aide de crayons numériques et de logiciels de création.

Il se base sur quelques photos de la montre afin de la reproduire le plus fidèlement possible. Puis le thème, les formes et le choix des couleurs font le reste.

De gauche à droite, Triton Subphotique sur fond marin, Tudor 7928 façon Stardust
et IWC Mark XVI d’inspiration Jazzy

Entretien avec l’Artiste

D’où vient ta passion pour les montres ?

La passion pour les montres m’est venue très vite, et pourtant  peu de choses la justifiaient dans mon entourage. Mon père n’avait à l’époque qu’une Seiko chrono quartz, qu’il avait depuis toujours. J’ai appris tardivement qu’il avait tout de même possédé une Yema Superman.

Cette passion s’est donc développée en solitaire, ma famille ainsi que mes amis ne comprenant pas vraiment mon intérêt grandissant pour ce type d’objet.

Je me suis alors intéressé à de nombreuses marques et à leurs mouvements plus spécifiquement. Puis j’ai franchi le pas et je me suis offert ma première auto, une Longines Legend Diver. Pour ce premier choix, je recherchais un modèle d’inspiration vintage mais avec l’avantage d’un mouvement moderne et fiable. On parle de montres ou de voitures là ? 

Comment t’es venue l’idée de faire des créations autour de la montre ?

Première réalisation © The Watchoniste

L’idée de The Watchoniste est toute simple. Après avoir craqué pour l’un de mes rêves horloger, une Omega Seamaster Cosmic, j’avais envie de laisser une trace de son passage dans ma vie. Car comme pour toute collection naissante, les goûts et les envies évoluent. Alors on se sépare parfois de certains modèles pour en racheter d’autres et ce fût le cas pour cette Omega. Plutôt qu’une photo banale, j’ai eu l’envie de créer un “Artwork” autour de cette montre afin que je puisse l’afficher chez moi, comme on le ferait avec une photo de famille.

Par la suite, ce sont les mêmes amis qui ne comprenaient pas au départ mon intérêt pour les montres qui ont été séduits par mes réalisations graphiques et m’ont poussé à en faire quelque chose de plus concret.

Le compte Instagram @Watchoniste est né afin de proposer à un plus large public la possibilité de bénéficier d’une réalisation graphique personnalisée de leur montre préférée.

Quels sont tes projets/souhaits à l’avenir ?

Tout simplement de faire vivre cette idée et de continuer à partager cet amour des montres et surtout de leurs designs. Je n’ai pas trouvé plus fascinant pour étoffer ma passion que de les dessiner. Je remarque plus facilement le travail des designs, des courbes, des formes de chaque modèle. J’aime créer des jeux de lumières avec les reflets du verre, je prends plaisir à marquer la rupture singulière d’un boîtier anguleux ou au contraire très en rondeur. En somme, je m’éclate tout en essayant de retranscrire l’émotion que ces pièces nous font vivre quand on les regarde.

Si tu devais retenir une montre ? Et pourquoi ?

Ce serait mon Omega qui collait tout à fait avec l’idée de l’horlogerie des années 70 et donc à mon idéal horloger. Elle est simple, épurée et truffée de détails, avec un joli cadran soleillé et un design global Gerald Genta qui lui confèrent un charme fou.

Aujourd’hui, je possède deux autres pièces mais c’est leur histoire qui m’ont avant tout séduit et encore plus intéressé.

Une Seiko 6139-6012, avec son faux air de Speedmaster, et du même mouvement de la plus convoitée des Pogue. L’un des premiers mouvements chronographe automatique qui, de par son son histoire, s’est retrouvé à voyager dans l’espace.

J’ai également une Aquastar 63 que j’aime beaucoup avec sa lunette interne tournante très spécifique et innovante pour l’époque (la lunette interne de l’Aquatsar 63 est entraînée directement par la couronne) et son cadran soleillé tout simplement psychédélique.

Si tu devais retenir une voiture ? Et pourquoi ?

La jaguar type E coupé, 6 cylindre, avec son capot interminable, un design d’une élégance et sportivité inouïes, un chef d’œuvre.
Et la Porsche 356 speedster, qui pour moi représente ce qui s’est fait de mieux dans l’industrie automobile de loisir, et qui avec nos régulations actuelles, me semble encore la voiture idéale d’un weekend ensoleillé.

A découvrir sans plus tarder le compte Instagram d’Alex : @watchoniste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *