Traction 15/6H

Non ce n’est pas la dernière défaite de l’équipe de France de rugby qui traverse actuellement une mauvaise passe mais la surprise que me fait un ami : rendez-vous demain pour une balade en vallée de Chevreuse en 6 cylindres… À trois dans une voiture 6 cylindres, j’imagine une berline, une Jaguar…

Citroën Traction 15-6H

Citroën Traction 15-6H

Citroën Traction 15-6H

Le lendemain c’est une superbe Citroën Traction 15/6H de 1954 qui se présente au rendez-vous et nous embarque, c’est le mot. Il y a des voitures qu’on essaie d’abord à l’arrière comme les Rolls et c’est le cas de celle-ci. Admirez la vision de la route qu’on avait à l’arrière d’une auto dans les années 50, coincé qu’on est aujourd’hui derrière des appuie-têtes et dans des espaces souvent restreints.

Citroën Traction 15-6H

Citroën Traction 15-6H

Ici on peut presque allonger ses jambes, sur un plancher parfaitement plat et haut (à l’époque on “montait” en voiture), et recouvert d’une épaisse moquette sur matelas Dunlopillo particulièrement moelleuse et qui sera reprise sur les DS. Les sièges recouverts de velours mohair gris sans couture apparente et à l’assise très longue sont à l’avenant. Je regrette de ne pas avoir pris mon Panama.

Certes l’engin approche les 5 mètres de long mais quel confort, quelle sûreté de tenue de route même encore maintenant pour une auto de cet âge et quel plaisir de voir tout le paysage sur 180 degrés depuis les sièges arriere !

Traction 15-6HDeux petits vases cristallins sont disposés sur les montants latéraux et on les imagine décorés avec des fleurs de la mariée qui trouvera ici toute la place nécessaire pour sa robe et sa longue traîne, fut-elle une princesse royale.

À l’avant, la place est plus mesurée mais largement suffisante et l’ambiance est différente. Ici, c’est un Borsalino qu’il vous faut, derrière le long capot. L’angle que fait la vitre latérale avec la route permettrait de sortir un calibre et de tirer à la poursuite d’ une bande rivale en 403 ou en Vedette, car on se prendrait facilement pour Pierrot le Fou dans le Gang des Tractions Avant !

 

Guy, son propriétaire qui vient de l’acquérir en remplacement d’une 11-4, nous la présente : c’est une Citroên 15/6H qui a pour particularité d’avoir à l’arrière la suspension Hydropneumatique des futures DS 19. Elle a été développée par Citroên et vendue à des clients privilégiés qui allaient pouvoir faire un retour d’expérience avant le lancement de la DS. 3000 voitures ont ainsi été produites en 1954 et 1955. A l’avant, on différencie une 15H d’une 15 normale par les 2 barres de torsion qui dépassent sous le pare-chocs, une autre innovation qu’on retrouvera bien plus tard, même en Formule 1 (Lotus).

Le cœur du système se compose d’une pompe haute pression fixée sur le bloc moteur et entraînée par une 3e courroie, d’un conjoncteur-disjoncteur également fixé au bloc moteur et relié à une sphère d’accumulateur contenant de l’azote sous pression (65 kg), d’un réservoir de liquide synthétique fixé sur le tablier, d’un correcteur de hauteur et d’un robinet de verrouillage. Les roues arrières sont montées sur des bras indépendants reliés chacun à un piston coulissant dans un cylindre rempli de liquide, au bout duquel est vissée une sphère contenant de l’azote sous pression (43 kg) assurant la suspension et fermée par un empilement de clapets jouant le rôle d’amortisseur. Le dispositif est complété par des barres de torsion avant rallongées visibles de part et d’autre de la calandre et de barres antiroulis à l’avant et à l’arrière (source La Traction Universelle).

La commande de hauteur de suspension

La commande de hauteur de suspension est dans le coffre avec 3 positions, normale, haute et basse. Guy nous fait une démonstration.

La voiture est animée par un 6 cylindres en ligne de 2867 cm3 alimenté par un carburateur double corps Solex et accouplé à une boite 3 vitesses dont la première n’est pas synchronisée. Ce moteur sort 80 chevaux et emmène les 1325 kg de l’auto à 130 km/h, vitesse très respectable à l’époque, d’autant que la tenue de cap est irréprochable, ce dont ne pouvaient se prévaloir nombre de concurrentes.

L’auto est équipée de pneus radiaux Michelin X 165R400 au dessin caractéristique. Consommation ? 15 chevaux fiscaux = 15 litres au 100 nous répond Guy.

Guy a acheté cette voiture à un collectionneur qui se séparait de l’ensemble de sa collection et qui avait participé avec à de nombreux rallyes-promenade à travers le monde : Thaîlande, Maroc, Tunisie, Argentine. La voiture voyageait en container et est revenue marquée de ces périples de sorte qu’elle a été restaurée chez le célèbre carrossier Lecoq qui a laissé sa marque à l’arrière.

Traction 15-6H

Le compteur est d’origine et les 2 manos de température d’eau et pression d’huile ont été rajoutés. L’instrumentation très simple comprend notamment un réglage mécanique de l’avance à l’allumage. Le pare-brise peut s’entrouvrir afin de tempérer l’habitacle.

Traction Citroën 15-6H

La direction à crémaillère n’est pas assistée et compensée par un volant de grand diamètre.

On voit ici la bâche et la pompe hydraulique remplies en liquide “rouge”. Les citroënnistes qui s’affrontent sur le sujet entre liquide vert et rouge comprendront. L’important nous dit Guy est que tous les équipements hydrauliques soient montés avec des joints et membranes compatibles avec l’un ou l’autre liquide.

Citroën Traction 15-6H


Dans les 17 tournants en Vallée de Chevreuse
 

Citroën Traction 15-6H
Publicité Citroën d’époque. Le capot plus long lui donne plus d’allure.
Citroën Traction 15-6H
Source Bengt Nyman

La 15/6H du Général De Gaulle

La Traction fut aussi voiture de gestapiste comme de résistant mais on retiendra que deux Traction 15/6H rallongées ont été construites avec une carrosserie spéciale pour le Président René Coty de la 4ème République, de 1954 à 1959. Le Général de Gaulle a acheté une 15/6H en 1955, de sa poche et sur liste d’attente, que son chauffeur conduira jusqu’en 1958. C’était sa 4ème Traction et elle est ici exposée au Mémorial Charles De Gaulle de Colombey les deux Églises. De Gaulle s’en servait pour aller et revenir de l’Élysée et arpenter la campagne. Le 29 mai 1958 la voiture l’a transporté à Paris où le Président René Coty lui demande de former un gouvernement d’union nationale.

La 15/6H du Général De Gaulle…
… qui a souvent fait crisser les graviers de La Boisserie

Citroën Traction 15-6H
É
On demande souvent sa voiture à Guy pour des mariages où elle attire des nuées de photographes mais le plus souvent elle trône devant son auto-école pour laquelle elle est sa meilleure ambassadrice de charme.

Guy est membre du club La Traction Universelle, un club entièrement dédié à la Traction.

Citroën Traction 15-6H
Les capot sont plus longs que sur une 11

 

Citroën Traction 15-6H
Large ouverture des portes pour un accès facile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *