Nous vous présentons aujourd’hui une personne différente, qui cultive la même passion du beau et de l’exclusif, du patiné par le temps…


Nous sommes au 12 rue Bayen dans le XVIIème arrondissement de Paris, non loin de la belle Place des Ternes. Un haut portail en fer barre l’entrée. On sonne et le portillon s’ouvre sur un passage, jadis emprunté par des calèches, et débouchant sur une cour pavée. Il y a maintenant deux ilots de verdure mais c’était autrefois un ancien relais de poste. Les chevaux logeaient dans les box tout autour, aujourd’hui transformés en locaux commerciaux : une agence de com, un psychothérapeute, une pédicure-podologue et… Rouge Patine.

 

L’atelier de Nadia, dans une cour typiquement parisienne !

Nadia, Rouge PatineUne table fleurie et deux chaises en fer marquent l’entrée de l’atelier et vous apercevez Nadia à travers les vitres, occupée à son établi encombré de pots de couleur.

Nadia est patineuse, non pas sur glace, mais sur cuir. Elle redonne vie à des cuirs anciens, abîmés par le temps, comme elle patine des cuirs neufs afin de donner la couleur de votre choix à vos souliers, sacs à main, cartables, sacoches, coffrets, et tout objet en cuir de maroquinerie ou recouvert de cuir.

L’histoire

Nadia était jadis conseil en management d’entreprise. Reine des réunions et des repas d’affaires, et bien qu’aimant son métier, Nadia a été lassée un jour des appels d’offres où il faut se battre sans cesse pour convaincre alors qu’on n’a rien de concret à montrer, à part des chiffres et des powerpoint, lasse d’attendre interminablement les résultats des short lists… Le week-end, Nadia fait de la peinture, des glacis à l’huile, de la patine sur bois, de la restauration de sièges, sans envisager un seul instant d’en faire un métier. Quel métier d’ailleurs et comment ?

Un ami bottier lui suggère d’essayer la patine sur cuir et lui enseigne la technique sur plusieurs mois pour à la fin la laisser seule avec un premier client. C’est un succès. Dès lors Nadia se concentre sur cette activité le week-end, dans sa cuisine, poursuivant son activité de conseil la semaine !

Rouge PatineEn 2014 elle crée Rouge Patine et abandonne son ancien métier. Elle s’installe à Paris en 2015, au terme d’une reconversion vers un métier manuel menée avec beaucoup d’opiniâtreté, prouvant que c’est possible. Oui c’est possible de changer radicalement de métier, même à la cinquantaine, afin d’arrêter le temps qui passe, de retrouver une authenticité, de faire enfin ce dont on a envie, dans une activité où l’on a enfin quelque chose à montrer qui séduit immédiatement.

Depuis, Nadia a fait son chemin, arrêté le démarchage tant le bouche à oreille fonctionne.

 

L’atelier

On rentre dans l’atelier et on est de suite dans l’ambiance. Des paires de chaussures en attente ou finies sont alignées, des objets en cuir sont sur des étagères ou accrochés aux murs : un cartable ancien d’élève studieux, ou un cartable d’ancien élève studieux, une paire de patins à glace d’un patineur professionnel, des gants de boxe chinés et destinés à finir en déco … Un bureau de poupée pour l’administratif et la compta, deux petits fauteuils pour prendre un café ou papoter, et l’établi où s’opère la magie de la transformation suffisent à meubler l’espace.

Toutes sortes de clients affluent chez Nadia : des couturiers de la fashion week qui s’aperçoivent au dernier moment que la couleur des prototypes de chaussures livrées ne correspond pas à celle de la robe, j’ai tenu entre mes mains d’incroyables stilettos dont on devine que seul un pied sublime pourra les chausser ; des bottiers haut de gamme qui veulent satisfaire les goûts de leurs clients, des tailleurs qui veulent proposer des chaussures déjà prêtes assorties aux couleurs des costumes ; des musées qui veulent redonner leur éclat à des bottes portées par un acteur disparu, mais pas trop, en gardant leur aspect déjà porté ; et nombre de particuliers exigeants, artistes, politiques, chefs d’entreprise, industriels, modeuses, qui veulent pour leurs accessoires en cuir une couleur à nulle autre pareille.

Nadia patine tous les objets en cuir : souliers neufs ou usagés de marques prestigieuses dont elle change la couleur (Berluti, Chanel, Dior, Fendi, Fratelli Rossetti, Jimmy Choo, Lobb, Louboutin, Santoni …) ou marques plus accessibles (Bexley, Finsbury, Loding …), des ceintures qu’elle assortit aux chaussures, des étuis à cigares ou à lunettes, des boites, des sacs, des gants de boxe ou de base-ball, étuis à revolver … Vous pouvez lui apporter n’importe quel objet en cuir et elle saura lui donner ou redonner la couleur souhaitée.

Une fois vos chaussures patinées, il vous faudra bien sûr des lacets assortis et de quoi les entretenir. Nadia a tout ce qu’il faut. Et si vos semelles ont besoin de soins, elle vous oriente vers le bon cordonnier du quartier.

Quel que soit l’objet en cuir, Nadia partage la même passion du beau et de l’exclusif et lui donnera ce supplément d’âme que vous recherchez, avec émotion et poésie.


3 questions à Nadia

Dans l’esprit de ce blog :

  • Tu n’as pas besoin de voiture dans Paris mais si tu devais en posséder une laquelle choisirais-tu qui soit accessible ?
    Une Mini cabriolet toutes options.
  • Quelle serait ta voiture de rêve, celle que tu aimerais essayer ?
    Un cabriolet, Ferrari 488 ou Jaguar F-Type.
  • Quelle montre aimerais-tu t’offrir ou te faire offrir ?
    Une Jaeger Lecoultre Reverso.

InstagramPinterestRouge Patine – 12 rue Bayen 75017 Paris – Sur rendez-vous au 06 64 86 76 68

https://rouge-patine.com

Et pourquoi ne pas faire patiner vos bracelets de montre ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *