Phaeton Workshop

DadandWill poursuit la visite de garages originaux, pas forcément très connus, mais où transpire la passion des voitures anciennes et de prestige. Et aujourd’hui, à l’occasion du rassemblement mensuel qu’il organise, nous avons rencontré Sébastien, le boss de Phaeton Workshop, Le garage est installé à Trappes au pied de la colline de la Revanche, point culminant de l’île de France à … 231 mètres et futur site olympique (VTT) !

ESTACASébastien, 26 ans, est un pur produit Saint Quentinois des Yvelines. Il a obtenu son diplôme d’ingénieur à l’ESTACA de SQY, École Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile.

Il a commencé sa carrière chez PSA à Carrières sous Poissy où il faisait de la mise au point et diagnostic sur moteurs diesel.

Sébastien à droite, avec les animateurs de l’émission Wheeler Dealers France sur RMC Découverte

Comment avez vous eu l’idée de créer Phaeton Workshop ?

« En fait c’est un projet depuis tout petit, passionné par l’automobile et les voitures anciennes. Après le COVID je me suis dit que c’était le moment de se lancer. La société a été créée en février 2021 et nous avons ouvert ici en avril de la même année. »

Quelle est la philosophie de Phaeton Workshop ?

« C’est de réunir des passionnés autour de leurs véhicules. Ce n’est pas une relation entre des clients et un professionnel de l’automobile, c’est une relation personnalisée, je prends le temps de discuter avec chacun. »

J’ai vu que vous aviez une démarche assez originale lorsqu’on vous apporte une voiture la première fois, vous faites pareil avec tout le monde ?

« Oui je fais pareil avec tout le monde. On fait un premier rendez-vous sans engagement avec un essai routier et surtout on met la voiture sur le pont. »

Votre voiture passera d’abord sur ce pont

Sous le capot et sous le pont, Sébastien procède à un examen détaillé de la voiture et rien ne lui échappe. Il examine la moindre trace d’eau qui a coulé ou tout suintement d’huile moteur, boite ou amortisseur,  et il est capable de vous dire si un joint de carter ou de cache-culbuteurs a déjà été changé. La ligne d’échappement est examinée, il recherche les traces de corrosion, examine l’état de tous les silent-blocs, des bagues et rotules de suspension, des soufflets de cardans. Puis la voiture est encore montée roues en l’air et il vérifie le voilage, le jeu des roulements, l’usure des pneus qui peut révéler un défaut de parallélisme. Il regarde aussi l’historique de la voiture à partir des factures dont vous disposez.

« Ensuite j’établis un ou plusieurs devis selon l’urgence et le client décide ce qu’il veut faire en premier ou si on fait tout. Je commande les pièces et ce n’est que lorsqu’elles sont reçues que le client rapporte sa voiture qui souvent, ne sera pas immobilisée plus d’une journée. C’est très apprécié des collectionneurs ou des propriétaires de voitures de sport qui n’aiment pas les laisser. »

Quels sont vos délais d’intervention ?

« Sur une bonne restauration on est aujourd’hui à 2 mois d’attente pour la prise en charge d’un véhicule qui va rester ensuite de 8 à 12 mois à l’atelier. Sur de l’entretien basique courant, c’est quasiment de suite dès que j’ai les pièces, sachant que c’est toujours plus long d’avoir des pièces d’origine Ferrari ou Maserati que de Renault ou PSA. »

Alors on voit toutes les marques chez vous, comment y arrivez-vous ?

« Effectivement je ne suis pas spécialiste d’une marque mais un touche à tout. Quand je ne connais pas, je cherche toujours à savoir comment ça fonctionne à partir des revues techniques en ligne sur Internet. Je procède à des démontages minutieux et à des remontages soignés en vérifiant pas à pas que ça fonctionne.

Par exemple en ce moment j’ai eu un rare Van GMC Vandura type Agence Tous Risques avec un V8 et une boite auto hydraulique et électronique à refaire. »

Ça ne vous a pas fait peur ?

« Si justement mais j’ai pris le temps de vérifier si j’étais en capacité de le faire et en fait les boites auto américaines c’est comme du Lego. On empile des sous-ensembles et il y a juste quelques réglages à faire avec attention. »

C’est quoi un GMC Vandura ? C’est ça !

Et comment faites-vous pour l’outillage, souvent il faut des outillages spécifiques ?

« J’arrive généralement à me débrouiller sans ou bien je fabrique moi-même, sinon je commande l’outil avant de commencer. »

Carrosserie et sellerie comment faites vous ?

« J’ai des sous-traitants. Je prépare la voiture pour aller en peinture en démontant tout ce qui ne doit pas être peint et je remonte tout après. »

Retour de peinture

Un exemple de voiture vraiment marquante qui est passée ici ?

« J’ai eu une Maserati Indy des années 70 pour un demi train avant, les silent blocs de train arrière et des joints moteur. Le son du V8 avec les 4 carbus est juste majestueux. »

Des galères ?

« La grosse galère c’est quand on cherche une panne et qu’on s’aperçoit que derrière il y a plein d’autres soucis. Par exemple on vient de rentrer une R21 Turbo pour un joint de culasse et on s’est aperçu que tout le moteur était mort et à refaire, avec des cylindres chemisés.

J’ai aussi une galère sur une Jaguar MK II qui est là depuis un moment. Elle est rentrée en pièces détachées et c’est un vrai tetris de réassembler tout ce qui est éparpillé avec en plus de la boulonnerie spécifique en système de mesure Imperial. »

À l’étage, un vaste espace est disponible pour de futures animations et Sébastien y a placé son « hall of fame » avec les photos des voitures marquantes qui sont passées dans son atelier.


Voilà, chaque 4ème dimanche du mois, Sébastien fait portes ouvertes et rassemble les amateurs sur le vaste parking avec viennoiseries, boissons, foodtruck, de 11 heures à 15 heures. Alors venez vous faire une idée, le prochain sera le 22 janvier. Si vous avez une voiture ancienne ou de prestige, que les délais sont trop longs chez le spécialiste ou que personne ne veut vous la prendre, vous êtes à la bonne adresse.

Cette Clio à moteur central V6 fait partie des autos que Sébastien propose à la vente

 

Chaque 4ème dimanche du mois, les amateurs peuvent exposer leurs autos

Phaeton Workshop à TrappesPhaeton Workshop, 3 avenue Le Verrier 78190 Trappes
01 30 62 51 98

https://www.phaetonworkshop.fr
Présent sur Linkedin, Facebook, Instagram